Blogue

anxiete

08 Sep: Nourrir le stress et l’anxiété chez l’enfant, c’est facile! Ehhh….

On ne s’en rend pas toujours compte en tant qu’adultes mais, bien malgré nous, il arrive que l’on nourrisse l’anxiété des enfants qui y sont plus sensibles. Comment? Par de simples gestes, paroles ou par l’intermédiaire de notre propre stress ou anxiété. C’est insidieux… C’est inconscient… C’est non volontaire. Mais les répercussions sur leur petit monde émotif sont grandes, et par moment, ralentissent leur développement. En tant que professionnelle à la petite enfance, si l’on nourrit l’anxiété de certains enfants inconsciemment, alors il apparait essentiel de ramener à la conscience nos agissements et nos paroles pour faire cesser ce cercle vicieux : La bonne façon de faire cesser cette roue sans fin c’est de s’écouter parler, se regarder intervenir et comprendre nos patterns en s’observant soi-même, aussi confrontant soit-il.  Qui a dit que notre job était facile? Voici des exemples de contexte où il peut nous arriver de nourrir l’anxiété d’un enfant sans en avoir conscience : l’ignorer lorsqu’il pleure sous prétexte de ne pas vouloir renforcer ce comportement ; tenter par tous les moyens d’attirer son attention sur autre chose lorsqu’il pleure ou lorsqu’il est fâché pour qu’il arrête sa crise le plus rapidement possible ; l’empêcher de contrôler certains éléments de…