Pour gestionnaires

epuisement

Je, nous, elles… sont à boute! La réalité dans les services de garde…

La réalité dans les services de garde, qu’ils soient subventionnés ou non, n’est pas légère présentement (et depuis plusieurs années, oserais-je dire sans trop exagérer!) Manque de personnel, manque d’argent, manque de temps… Comment éviter de se sentir en manque d’énergie, en panne de créativité, en perte de motivation… bref, en épuisement? Comment protéger votre équipe de travail de ce fléau qu’est l’épuisement? Mais surtout, comment vous, gestionnaire d’un service de garde et grande oubliée de tous, vous en sortir sans perdre toutes vos plumes et rendre les armes? Service essentiel Une pression énorme plane au-dessus de votre tête comme gestionnaire d’un service de garde.  Vous devez avoir en poste une éducatrice dans chacun des groupes et au moins une cuisinière, sans quoi vous ne pourrez offrir le service pour lequel les parents vous payent. Et qu’est-ce qui arrive dans 99.9% des cas lorsqu’il manque une personne en poste? Vous allez le combler, bien sûr! Vous faites probablement partie de celles qui ont inventé le clonage légal… Vous devenez alors la cuisinière ou l’éducatrice essentielle qui vous permettra de « faire virer rondement » votre installation. Par contre, vos autres obligations, mises de côté l’instant d’une journée, doivent également être remplies : les états…

types de personnalité

La gestion du personnel en SDG : pour que Maryse et Pauline s’entendent mieux!

C’est humain et c’est tout à fait normal. Dans tout milieu de travail, il est impossible que toutes nos employées s’entendent comme des larrons en foire tout le temps. Il y a toujours eu et il y aura toujours des prises de bec, des désaccords, de la jalousie… entre Maryse et Pauline. La particularité d’un service de garde Le hic ici, c’est que vous gérez un service de garde et non pas un bureau d’employées qui travaillent chacune dans leur cubicule respectif. Qu’elles se prennent la tête à la pause-café dans la salle du personnel, c’est dommage, mais c’est tel que tel puisqu’elles retournent à leurs tâches dans leur petit havre de paix. Mais, en service de garde, la réalité est tout autre. Pourquoi? Parce que nos petits clients sont des éponges d’émotions, flairant les mauvaises vibrations, ressentant les conflits et y réagissant chacun à leur manière. Comme gestionnaire, on a besoin que toutes nos employées soient disponibles psychologiquement à 100% pour les enfants. Les soucis d’ordre interpersonnel sont alors à éviter comme les épidémies de poux! Que faire avec Maryse et Pauline? Nous avons des employés qui ne semblent pas bien « s’assortir »?  Il est risqué de les laisser ensemble…

gestionnaire en service de garde

Les péripéties d’une gestionnaire d’un service de garde

Savez-vous à quoi ressemble un lundi matin dans la vie d’une gestionnaire d’un service de garde ? Elle arrive à 9h00 au bureau en ayant un plan de match bien précis en tête pour son avant-midi. Produire l’horaire de la semaine prochaine, car oui les demandes de congé pleuvent sur son bureau. Elle doit également faire des suivis avec certaines de ses éducatrices, remplir des tonnes de formulaires exigés par le ministère et surtout ne pas oublier de respirer dans tout cela. Dès qu’elle met le pied dans son bureau, le téléphone sonne : catastrophe, une éducatrice est malade ! Aussitôt son appel terminé, un parent l’approche pour lui parler d’un problème survenu la veille. Comme si cela n’était pas suffisant : la plomberie décide de rendre l’âme dans la salle de bain des enfants ! Vous pensez que j’exagère n’est-ce pas ? Et bien non, cela fait partie du train-train quotidien d’une gestionnaire : être flexible et trouver des solutions immédiates à tous les problèmes afin que le service de garde continu de bien fonctionner et que leurs petits clients reçoivent toujours le meilleur service qui soit. La prochaine fois que vous croiserez votre directrice, rappelez-vous que vous avez…