Communication

Autistic boy playing with toy cars

Comment aborder le parent d’un enfant qui présente des inquiétudes ?

La vie est belle, on aime notre petite clientèle, ils sont tous charmants et différents, mais voilà qu’un enfant soulève des questionnements et qu’un doute s’installe. On le regarde aller, on est incertaine, mais on sent qu’il y a quelque chose. On l’observe, on le met dans certaines situations pour voir comment il va s’en tirer. On discute de cela avec nos collègues, pour finalement débarquer dans le bureau de l’agent de soutien pédagogique ou de la direction en disant « je ne suis pas certaine, mais il me semble que… ». Parfois, c’est une évidence pour nous! On remarque immédiatement qu’il se passe quelque chose avec un enfant. Mais qui suis-je pour tout à coup devenir la tueuse de rêves de parents qui ne m’ont rien demandé. Pourquoi je porterai cette responsabilité de faire basculer la vie tranquille d’une famille. Nommer nos inquiétudes devient le début d’un cauchemar pour eux. Aller dire cela aux parents et surtout, comment vais-je le dire ? Incertaine de comment faire les choses j’ai une petite voix qui me dit de me mêler de mes affaires et une autres qui me dit que je dois aider cet enfant. Ils me répondront probablement que je ne suis…

Communiquer avec les parents

Communiquer avec les parents : pas toujours facile… mais possible!

Vous est-il déjà arrivé de demander à un parent d’apporter des bottes plus chaudes, de procurer à son enfant une nouvelle brosse à dents ou encore de ne pas oublier de signer le protocole d’acétaminophène… en vain?  Vous est-il déjà arrivé de partager à un parent une inquiétude que vous aviez au sujet du développement de son enfant… sans que ce dernier ne vous prenne au sérieux? Si vous avez répondu oui à une ou plusieurs de ces questions, dites-vous que ce que vous vivez est normal et fait partie du quotidien de la majorité des professionnelles à la petite enfance. L’humain dans toute sa splendeur Le travail d’une éducatrice l’amène à être en relation à temps plein avec des petits humains… mais également avec leurs parents.  Il s’agit ici d’humains (vous) face à d’autres humains (eux).  C’est là que survient la complexité de la « patente », mais aussi la beauté de « l’affaire ».  Ben oui…  Comme éducatrice, vous avez votre réalité et vos besoins.  Comme parents, ils ont leur réalité et leurs besoins, qui sont souvent en opposition aux vôtres, ou à tout le moins difficilement joignables.  Par exemple, l’éducatrice a besoin d’habits extérieurs chauds pour que les enfants puissent bouger…

agenda

3 utilités sous-estimées de l’agenda de communication avec les parents

L’agenda fait partie des routines avec lesquelles une éducatrice doit composer chaque jour. Et oh combien cet exercice est important, plus qu’on ne le pense! En plus de décrire la journée des enfants, l’écriture de l’agenda sert à plusieurs choses sous-estimées. Comme vous le savez sûrement, Cible Petite Enfance vient de sortir son tout nouvel agenda de communication avec les parents. Il est simple, beau, efficace et pédagogique. Voici en quelques points comment il vous soutiendra efficacement dans votre routine de la communication aux parents. Valoriser votre profession Vous faites-vous encore appeler « gardiennes » à l’occasion? Sûrement, oui! Pourtant, vous devriez être appelées « professionnelles de la petite enfance » puisque VOUS êtes les seules professionnelles du développement de la petite enfance. Rien à voir avec la garde des enfants, où on leur fait passer du temps agréable et de manière sécuritaire sans penser à la stimulation.   L’agenda devient alors votre meilleur allié pour enfin valoriser tout le bon travail éducatif que vous faites auprès de vos petits clients. Pour prouver aux parents que vous faites plus que de la garde d’enfant, il est essentiel de parler avec vos mots de professionnelles : stimulation, 5 sphères de développement, apprentissage, etc. Par exemple, en inscrivant :…

Sieste

Sieste, repos, dodo… expliqué aux parents !

Avez-vous déjà été prise au dépourvu face à un parent qui ne partage pas votre point de vue sur l’importance de la période de repos en service de garde ? Il vous dit : « je ne veux pas que mon enfant fasse la sieste dans la journée, parce qu’il ne dort plus le soir! »  Quoi faire ? Quoi dire? Trouver les bons mots, se montrer éducative… Avez-vous tendance à patiner, à la recherche de la bonne explication à donner à ce parent ?  Ce n’est pas tout de trouver les arguments béton : encore faut-il demeurer collée aux besoins de l’enfant.  Je vais vous aider à vous sortir de cette situation, haut la main, tout en demeurant professionnelle et centrée sur le bien-être des enfants. Vous allez voir, vous serez mieux équipées pour répondre à ce genre de demandes! Comprendre les besoins des enfants… bien sûr ! Les enfants en bas âges ont besoin davantage de sommeil, car ils grandissent et se développent rapidement. Pour bien répondre à tous leurs besoins et refaire le plein d’énergie, les enfants doivent se reposer durant la journée.  C’est un incontournable…  La période de repos en service de garde n’est donc pas superflue, loin de là!…