Scroll Top

Éducatrice ou éducateur « pieuvre » à la pouponnière : une espèce appelée à disparaître !

Éducatrice-pieuvre

Ce n’est pas évident de passer à travers l’heure du repas tout en demeurant présent.e et soutenant.e pour les poupons ! Et je m’y connais… Nous avons l’impression qu’il faut tout prendre en charge en même temps et faire ce que j’appelle « une chaine de nourriture » en passant d’un bébé à l’autre pour leur fournir une bouchée au plus vite !

Il y a d’autres méthodes pour rendre cette routine journalière plus stimulante pour les enfants et moins chargée pour nous, les éducatrices et les éducateurs.

Voici 5 trucs qui pourraient changer votre vision du repas en pouponnière :

Truc #1 : Respecter le rythme des poupons

La première chose à faire lorsque nous sommes responsables d’un groupe de poupons est de respecter leur rythme. Pourquoi croit-on que tous les bébés doivent manger en même temps ? J’ai vu à de nombreuses reprises des poupons se faire réveiller parce qu’il était l’heure prévue du repas ? Combien de fois ai-je vu de jeunes enfants assis dans leur chaise haute, tentant de dire par leurs vocalises : « Je n’ai pas faim tout de suite : laisse-moi jouer encore un peu ! » Oublions les horloges murales et suivons les horloges biologiques de nos petits clients. Profitez de cette période plus calme si certains de vos bébés dorment pour accorder plus de temps à ceux qui sont prêts pour le repas.

Truc #2 : Adopter une bonne posture

La plupart des bébés mangent dans des chaises hautes. On s’entend pour dire que vous devez constamment vous pencher pour être à leur hauteur… et qu’eux ne voient que votre ventre ! Pas facile pour communiquer ! Équipez-vous d’une chaise ajustable sur roulettes. Vous n’aurez plus à demeurer debout et pourrez ainsi économiser votre dos tout en étant présente pour les enfants. Et en plus, vous serez à leur niveau : plus facile alors de saisir les signes de satiété qu’ils vous expriment avec des gestes plutôt qu’avec des mots !

Truc #3 : Favoriser l’autonomie

Il est essentiel de fournir des ustensiles aux enfants de votre groupe. Ils ne sont pas prêts selon vous ? Ils sont trop jeunes? Comment l’apprendront-ils si nous évitons de leur en fournir ? Oui je sais, certaines cuillères se transformeront en catapultes… et les petits bols remplis de yogourt se retrouveront parfois au sol (ça fait parti de l’apprentissage de la permanence de l’objet). Et pourquoi ne pas tenter de leur fournir d’autres sortes de cuillères : plus longues, moins penchées, dotées d’une plus grosse prise, etc. Laissez-les développer leur motricité fine et surveillez les signes qui montrent qu’ils ont une préférence parmi les modèles offerts.

Cliquez-ici pour une foule de suggestions d’ustensiles !

Truc #4 : Rendre le dîner stimulant

Il est possible de profiter de ce moment de routine pour stimuler les enfants davantage. Parlons-leur des aliments qui se retrouvent dans leur bol. «Regardez les amis, j’ai trouvé un morceau de carotte orange, pouvez-vous en trouver un vous aussi ? » Les enfants auront envie de jouer à ce jeu avec vous et ainsi, ils développeront leur curiosité, leur langage, leur motricité fine et cognitive. Pourquoi s’en priver ?

Truc #5 : Déposer l’enfant une fois son repas terminé

Une fois qu’un enfant a terminé son repas, pourquoi devons-nous le laisser dans sa chaise durant de longues minutes ? Pour éviter d’avoir à les surveiller pendant qu’ils jouent tandis que vous êtes encore dans votre routine du repas ? Il est possible de délimiter la zone repas et la zone jeu pour éviter que les enfants reviennent se salir ou au contraire, pourquoi ne pas faire participer les plus vieux au nettoyage ? Ils seront fiers de jeter quelques morceaux dans la poubelle ou bien d’utiliser une débarbouillette pour nettoyer une goutte de lait au sol.

Je vous garantis que si vous adoptez quelques-uns de ces trucs, vous allez pouvoir souffler et voir ce moment de la journée comme étant agréable. Vos poupons auront plus de liberté et d’autonomie lors de cette routine et vous, vous serez encore plus disponibles pour accompagner les plus petits bébés qui ont réellement besoin de vous pour leur purée.

N’oubliez pas de respirer, de voir l’heure du repas comme une période d’apprentissage et non une corvée qui revient jour après jour…

Émilie Lemay
Cible Petite Enfance

Lectures intéressantes :

Vous avez oublié un produit dans votre panier!

N’oubliez pas de finaliser votre achat avant de nous quitter! Besoin d'aide? Contactez-nous via le clavardage en bas à gauche de votre écran!