Comment rendre le temps de jeux extérieurs plus stimulant ?

jeux extérieurs plus stimulant

Trouvez-vous que les enfants sont souvent laissés à eux-mêmes face à leur développement lorsqu’ils sont à l’extérieur ?  Peut-être… peut-être pas… J’entends d’ici plusieurs personnes me dire que le temps à l’extérieur est consacré aux jeux libres et que ce type de jeu est extrêmement stimulant pour les enfants.  Vous n’avez pas tout à fait tort… ni tout à fait raison !

Pour que les jeux libres extérieurs soient stimulants et maximisent le développement d’un enfant, ils se doivent d’être éducatifs. L’enfant doit être accompagné, soutenu et amené avec bienveillance hors de sa zone de confort.  Lorsque toutes ces conditions sont réunies, nous avons alors le droit de dire que les enfants effectuent des jeux libres les plus stimulants pour chacun d’entre eux. Pas évident hein ?  Sachons faire la différence entre le jeu libre (qui est éducatif) et le laisser-faire (qui est… du laisser-aller, l’enfant seul à lui-même) !

Qui a dit que le travail de professionnelle à la petite enfance était évident ?  Pas nous en tout cas!

Que faut-il faire alors pour rendre le temps des jeux extérieurs plus stimulant ?  Attardons-nous à bien observer nos enfants.

La plupart répètent toujours les mêmes activités : les enfants de nature plus calme passeront le plus clair de leur temps assis dans le carré de sable à creuser des trous. Les plus énergiques feront du vélo une bonne partie de la journée, d’autres tourneront en rond en se demandant quoi faire, tandis que les derniers demeureront tout près de la porte en espérant que leurs parents viennent les chercher.

C’est à partir de ces observations que nous serons en mesure de sortir les enfants de leur zone de confort et de leur permettre de faire d’autres apprentissages.

Concrètement, nous vous proposons :

  • De mettre à la disposition des enfants du nouveau matériel (par exemple, des jouets normalement réservés pour l’intérieur) selon les intérêts observés, mais surtout en fonction d’où chacun est rendu dans son développement.
  • De créer avec les enfants des coins de jeux afin de susciter leur intérêt et donc leur développement (par exemple, installer une corde avec des pinces à linge et des vêtements de poupée mouillés, des blocs de bois pour créer d’immenses tours dans la neige, un parcours moteur pour les plus actifs, un coin lecture sous une cabane en couvertures, etc.).
  • De s’intéresser à ce que font les enfants, mais surtout comment ils le font. En leur posant des questions, il sera plus facile pour nous, simple adulte, de mieux comprendre leur monde.
  • D’enrichir leurs jeux, d’apporter de nouvelles alternatives et des pistes de solutions en s’assurant de ne jamais faire les choses ni résoudre des problématiques à la place des enfants.
  • De demeurer toujours présente, attentive et disponible, tant physiquement que psychologiquement.

Et n’oublions pas d’avoir du plaisir… avec nos enfants… comme nos enfants!


Émilie Lemay
Cible Petite Enfance

Lectures intéressantes :

Commentaires