Gérer éducativement une crise du bacon… oui c’est possible!

difficult parenting

Tout métier a son lot de défis à relever. Celui d’éducatrice à la petite enfance oblige à faire face à beaucoup, beaucoup d’émotions de toutes sortes : des plus positives aux plus négatives!  Parmi les situations prenantes, celle de la crise du bacon en fait partie. Comment réagir? Quoi faire et ne pas faire pour se préserver et demeurer dans son rôle professionnel éducatif?

Réagir ou ne pas réagir? Là est la question

Un enfant se laisse aller par terre et se secoue comme s’il était possédé? Voilà une belle crise du bacon bien typique. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’au moment où l’enfant crie, pleure et se contorsionne : son cerveau est dans une zone rouge.

En clair, il lui est IMPOSSIBLE de vous écouter, d’être en contact avec son environnement, de se calmer et de réfléchir.  Il n’est pas en train de faire un caprice… il n’est juste plus en contact avec la réalité. Il est alors envahi par un flot d’émotions qui l’étouffe et qui l’engloutit. Pendant qu’il est dans cet état, il n’y a rien à faire d’autre que de le protéger, ainsi que les autres enfants, et demeurer près de lui pour l’accompagner lorsqu’il reviendra à lui. C’est aussi simple que ça!

Vraiment, aussi simple que ça?

Bon… non! Ce qui est simple, c’est de laisser le temps à l’enfant de passer du cerveau rouge au cerveau vert. Vous le saurez quand il sera un peu plus calme, quand il pourra vous parler et qu’il commencera à reprendre le contrôle de son cerveau pour réfléchir. C’est là que l’étape simple se termine. Parce que c’est à partir de là que votre travail commence réellement… et lui n’est pas si facile!

La suite…

C’est à partir du moment où la crise du bacon se termine qu’il faut débuter le processus d’intervention éducative : l’observation, la planification et l’organisation, l’action éducative et la réflexion-rétroaction, telle que décrite dans le programme éducatif du Ministère. Et pour ça, il faut accepter de faire des essais-erreurs et de ne pas comprendre tout de suite. L’objectif apparent?  Que l’enfant cesse de faire des crises du bacon. L’objectif éducatif? C’est un des défis de votre métier!

L’objectif éducatif

C’est en faisant des observations que l’objectif éducatif s’éclaircira. Quel est l’élément déclencheur de la crise?

    • J’ai refusé quelque chose à l’enfant. Donc, je vais l’accompagner pour qu’il soit en mesure de mieux gérer l’insatisfaction. Pour ça, je vais nommer ses émotions et le féliciter lorsqu’il se met en action, même s’il n’a pas le goût.

 

    • Un enfant lui a enlevé un jouet. Donc, je vais l’amener à développer des stratégies de résolution de conflits. Pour ça, je vais lui servir de modèle en lui montrant les mots ou expressions qu’il peut employer dans une situation sociale négative pour lui.

 

    • L’enfant ne gère pas bien sa colère. Donc, je vais lui offrir d’autres façons de l’exprimer plus adéquatement. Pour ça, je vais lui préparer un bac qu’il pourra aller chercher s’il sent la colère monter : des balles à écraser, des toutous à lancer, un oreiller à empoigner, des images d’un volcan sur le point d’entrer en éruption, etc.

 

  • Il semble ne pas avoir de raison apparente. Donc, je vais investiguer la piste du stress ou de l’anxiété en l’amenant à développer des techniques de relaxation. Pour ça, je vais lui fournir du matériel et des contextes pour qu’il bouge beaucoup, pour qu’il rit et qu’il respire par le ventre.

La recette miracle

La seule recette miracle est d’accepter que VOUS NE PUISSIEZ pas faire arrêter une crise du bacon. C’est l’enfant qui arrêtera de lui-même. Il faut donc accepter de ne pas avoir le contrôle là-dessus, outre d’assurer la sécurité et l’accompagnement de l’enfant : « ouf, tu étais vraiment fâché il y a quelques secondes : est-ce que tu te sens mieux maintenant? »

C’est après que tout se joue et c’est grâce à l’intervention éducative que vous pourrez diminuer la fréquence des crises ou même les stopper complètement dans certains cas. La bonne nouvelle, c’est qu’autant l’enfant que vous en sortirez gagnantes!

Mélanie Coulombe
Cible Petite Enfance

Lectures intéressantes :

Commentaires