La rentrée approche : prenez ça cool!

We love our teacher

La rentrée scolaire approche à grands pas.  Je ne me trompe probablement pas en disant que la rentrée en service de garde est tout aussi prenante, excitante et… stressante! En quelques jours, on se met la pression d’accueillir de nouveaux enfants, de prévoir les technicalités comme identifier les casiers, remplir les documents obligatoires, tels que la fiche d’identification des enfants et les fiches d’allergies, en plus de préparer le plus beau local pour tout ce petit monde.  Est-ce possible de prendre ça un peu plus cool cette année, sans pour autant diminuer la qualité des services? Oui c’est possible!

Les obligations humaines

Là où on ne peut pas prendre ça cool, c’est au sujet des obligations humaines. Ben oui… on a des petits humains à sécuriser, surtout lors de leur première journée dans un nouveau service de garde ou encore dans un nouveau groupe.  Il faut donc s’assurer d’être présente pour eux… toute présente.

En clair, il est essentiel de réduire au maximum les « faut qu’on » (faut qu’on plie les serviettes, faut qu’on range, faut qu’on embellisse le local, etc.)  Alors la meilleure stratégie pour être toute là, c’est de s’assoir par terre ou de rester proche des enfants dans le but d’être disponible physiquement pour ceux qui auraient besoin de réconfort ou de soutien.

Dans le même sens, pour se montrer psychologiquement présente, il n’y a rien de mieux que de faire une seule chose à la fois. Ainsi, laver les vitres, couper des raisins au comptoir ou trier de nouveaux jouets ne vous place pas en position de disponibilité totale aux enfants. Des petits trucs comme s’assoir avec eux à la table pour couper les fruits n’est pas plus exigent pour vous et est franchement plus efficace si un enfant se sent perdu loin de vous.

Les obligations légales

Vous savez que dans la vie en générale, nous faisons face à des obligations. À la lumière de ce constat, on peut choisir d’y résister et de les critiquer : ce qui nous amène très souvent à gaspiller nos énergies. On peut également choisir de s’y contraindre en tentant de le faire de la façon qui nous apportera le plus de plaisir… ou le moins d’inconvénients.

Par exemple, vous devez peser les enfants et indiquer les résultats sur le protocole d’acétaminophène. Pour ne pas que ça ait l’air d’une corvée, pourquoi ne pas en faire un jeu stimulant? En pesant les enfants à tour de rôle devant les autres, en leur demandant de nommer les chiffres (ou en les nommant pour eux s’ils sont plus jeunes) et en leur mentionnant qui est le plus lourd, alors vous stimulez le développement cognitif par l’éveil aux mathématiques. Lorsque vous écrirez les résultats sur les protocoles et que vous les identifierez aux noms des enfants devant eux, vous stimulerez le développement langagier par l’éveil à la lecture et à l’écriture. Mais plus encore, l’enfant recueillera des informations sur son corps, l’amenant à stimuler le développement de son schéma corporel. Une seule obligation du Ministère vous permettra de faire un 3 pour 1, facilement et agréablement!

Les technicalités

Vous serez d’accord avec moi qu’il y en a des technicalités à faire durant la rentrée.  Par exemple, le casier de l’enfant doit être identifié avant son arrivée. Et qu’est-ce que ça veut dire identifier un casier en langage d’éducatrice?  Ça veut dire d’écrire le nom de l’enfant, d’y apposer sa photo, ainsi que le logo de son groupe d’appartenance. C’est pas mal ça hein? Que de travail pour une simple technicalité! Photographier, imprimer, découper, coller…  C’est interminable!

Prenez ça plus cool mesdames! Comment? Avant le jour 1, écrivez le nom de l’enfant seulement.  Pour ce qui est du logo du groupe et/ou de la photo de l’enfant, laissons cela de côté… L’enfant sera bien plus fier s’il pouvait faire son autoportrait ou encore dessiner l’image représentant son groupe puis aller le coller lorsque ses parents arriveront. On veut que enfants et parents s’impliquent davantage au sein de leur service de garde… alors allons-y allègrement!  Sans trop s’en rendre compte, on favorise en plus la compréhension de l’identité par le développement social et affectif.

On veut le plus beau local dès le jour 1? Pas nécessaire! Vous ne connaissez même pas vos nouveaux arrivants : comment auront-ils besoin de développer leur motricité fine, leur langage prélinguistique, leur raisonnement?  Vous n’en savez rien.  Donnez-vous du temps pour bien saisir où ils sont rendus dans leur développement et pour leur fournir le bon matériel.  À mesure que les jours passent, vous pourrez ainsi peaufiner le local tranquillement et avec leur aide.

Il est donc possible de remplir nos obligations de manière plus cool et de prendre ça plus mollo concernant les technicalités. Mais en bonus, sans trop travailler fort et en travaillant bien, on stimule les enfants puissance mille en respectant les domaines de développement du Ministère.

Alors bonne rentrée cool à toutes !

Mélanie Coulombe
Cible Petite Enfance

Lecture intéressante :

Commentaires