La zone proximale de développement dans la préparation

zone-proximale

Il est normal que les enfants ne soient pas tous rendus au même stade de développement… vous le savez assurément. Ainsi, chacun a ses propres forces et défis à relever. Et qu’est-ce qui se cache entre les forces et les défis? C’est la zone proximale de développement.

Le programme éducatif mentionne qu’il est essentiel de tenir compte de cet endroit où l’enfant est rendu afin de le stimuler adéquatement pour toujours l’amener plus loin dans son développement. Mais avez-vous tendance à tenir compte de la zone proximale de développement quand vous effectuez votre préparation?

Se fier aux domaines de développement

Peut-être êtes-vous de celles qui fouillent sur « Les Internets » pour trouver des idées d’activités qui stimuleront les enfants dans les 4 domaines de développement. Par exemple, fournir plus de casse-têtes pour stimuler le cognitif, prévoir une danse pour stimuler le domaine moteur, lire une histoire pour stimuler le langage, puis imprimer des images d’émotions pour stimuler l’affectif. Voilà! Le hic c’est que le programme éducatif mentionne que chaque enfant est unique… qu’il faut se baser sur des observations… Alors, préparation refusée ici!!!

Se fier à l’âge…

Peut-être faites-vous plutôt partie des éducatrices qui observent chacun des enfants puis mettent le tout par écrit. Ensuite, peut-être allez-vous fouiller dans des livres ou des grilles pour aller chercher les stades de développement théoriques afin de savoir ce que chaque enfant doit savoir faire selon son âge. Ainsi, vous ciblez des activités précises et vous vous assurez qu’elles cadrent bien dans les 4 domaines de développement.

Par exemple, Marion, à son âge, devrait être capable de descendre les escaliers en alternance, alors vous lui faites descendre les escaliers plusieurs fois pour qu’elle puisse réussir à le faire tel qu’indiqué. C’est aussi simple que ça! Le hic, c’est que si Marion ne réussit pas « comme les enfants de son âge », alors on s’inquiète. On en parle peut-être même aux parents : « votre fille devrait être capable de faire ceci ou cela compte tenu de son âge, mais elle ne réussit toujours pas… c’est inquiétant je trouve! »  Et là, tout le monde s’inquiète pour la pauvre petite Marion qui est en RETARD selon son âge. Elle obtient une cote rouge au domaine moteur… Malheur! Ici, votre préparation est également refusée à la lumière du programme éducatif!!!

Se fier à la zone proximale de développement

Autre possibilité de préparation : après avoir observé chaque enfant, vous savez maintenant ce qu’ils réussissent à faire, ce qu’ils ne réussissent pas encore et ce qu’ils font avec votre aide. Ces informations sont précieuses puisque vous savez maintenant OÙ ILS SONT RENDUS dans leur développement.

Par exemple, vous remarquez que Jérémy n’arrive pas à découper. Quand vous replacez sa main, il tient la position quelques secondes seulement et il semble manquer de force. Cependant, avec votre aide : il réussit. Il est rendu là dans son développement. Sachant cela, vous choisissez de l’amener un petit peu plus loin en le mettant dans des contextes où il devra pratiquer sa pince avec le pouce et l’index : manger du fromage sous forme de petits cubes, manger des céréales sèches sans ustensile, manipuler des petits objets que vous mettez à sa disposition (petits pompons, boutons, roches, etc.)

Dans ce type de préparation, personne ne s’est inquiété du fait qu’il ne réussissait pas cet exercice au départ… même si les stades de développement mentionnaient qu’il devrait, théoriquement, réussir à cause de son âge. N’est-ce pas merveilleux?

Ce qui est génial avec la zone proximale de développement, c’est que vous ne préparerez plus jamais d’activités redondantes qui n’ont comme unique but que de répondre à un thème ou à un intérêt des enfants… non… vos activités et votre matériel auront toute l’importance développementale recherchée par notre programme éducatif.  Et ça, c’est parfait!

Mélanie Coulombe
Cible Petite Enfance

Lectures intéressantes :

Commentaires