14 mars : Journée mondiale des mathématiques! Comment la célébrer avec les enfants?

journée des maths

Tout nouvellement acceptée par l’UNESCO, la Journée mondiale des mathématiques vient de faire son apparition parmi les nombreuses autres journées spéciales que nous célébrons avec les enfants. Pourquoi est-ce si important de mettre l’accent sur un tel sujet en service de garde?

1. Parce que les mathématiques sont partout autour de nous

On ne peut pas passer à côté des mathématiques, parce qu’elles sont présentes chaque jour, tout autour de nous. Ce qu’il faut savoir, c’est que les mathématiques représentent le langage des sciences et donc de la nature. En effet, quand on regarde un arbre qui grandit dans la forêt ou quand on lève la tête vers le ciel pour admirer les planètes, il nous faut des outils pour comprendre tous ces phénomènes. Ces outils nous sont offerts par les mathématiques. Oui, oui!

À plus petite échelle, à titre d’éducatrice, quand on fait le décompte des enfants restants dans notre service de garde à 16h00 et que l’on connaît le nombre d’éducatrices encore présentes, alors on fait des additions, puis des divisions pour connaître le ratio enfants-éducatrices. Quand la responsable alimentaire ou la RSG change les proportions dans sa recette selon le nombre de présences au service de garde, alors elle se transforme en mathématicienne elle aussi. Mais plus encore, quand les enfants vous aident à compter le nombre de couverts sur la table, puis à vérifier s’il en manque selon le nombre de présences, alors ils développent leurs apprentissages liés au domaine cognitif avec l’aide des mathématiques.

Ce qu’il faut comprendre c’est que les apprentissages qui découlent des mathématiques sont essentiels au développement des enfants. On peut lire, dans le Programme éducatif du Ministère, que : « au cours des quatre dernières décennies, il est devenu de plus en plus clair que les connaissances mathématiques de tous les jours (informelles) des enfants constituent un fondement important pour l’apprentissage des mathématiques à l’école (formelles).  Les premières expériences des jeunes enfants en numératie s’avéreraient déterminantes pour leur réussite éducative ultérieure ».

2. Parce que les mathématiques sont malheureusement des mal-aimées

« Les maths, c’est plate, c’est difficile, ça ne sert à rien! » C’est souvent ce que l’on entend entre les murs des écoles primaires. Mais au-delà d’apprendre par cœur les tables des additions et des soustractions, les mathématiques sont bien plus intéressantes que ça! Encore faut-il le dire aux enfants et leur faire vivre cela positivement.

Si, comme éducatrice, on s’attarde à nommer à l’enfant ce qu’il fait, alors il pourra associer son geste à l’émotion positive reliée. Par exemple, lorsque Henri compte ses camions ou joue à coller des chiffres magnétiques sur un tableau, si on lui dit qu’il « joue aux mathématiques », alors il saura qu’il aime les mathématiques. Ce lègue le suivra à l’école primaire où il y fera son entrée en sachant que cette matière est agréable, et plus encore, l’amènera à se sentir compétent.

3. Parce ce que stimuler les enfants par les mathématiques est très facile

Les mathématiques touchent les nombres, mais également les formes géométriques et les mesures, l’organisation de l’espace et du temps, ainsi que tout le vocabulaire employé pour aborder les concepts liés à ce domaine.

  • Les quantités peuvent être abordées en termes de mots (beaucoup, un peu), mais également en dénombrant des collections d’objets, des personnes ou toute autre chose présente dans le quotidien.
  • La géométrie est initiée en classant des figures selon leurs caractéristiques (couleurs, formes diverses, grandeurs, etc.) et en créant des images par l’assemblage de diverses formes. Plusieurs jeux de table existent pour accompagner ce genre d’apprentissage, mais le matériel ouvert peut également vous être très utile : des formes découpées dans du carton (trouvé dans le bac de recyclage) et laissées à la portée des enfants susciteront la créativité à travers les apprentissages reliés aux mathématiques.
  • La mesure peut être vécue en comparant la grandeur des enfants entre eux, en mesurant des objets avec des galons identifiés en mm, cm, m ainsi qu’en cuisinant avec des tasses identifiées en ml, oz, g, etc.
  • L’organisation de l’espace peut être stimulée en se déplaçant dans les rues de la ville à pieds et en demandant aux enfants de nous montrer le chemin du retour. Plus encore, en offrant des déguisements : les enfants devront comprendre où se situent les trous pour la tête et les bras dans le but de les vêtir de la bonne manière et du bon côté. Les casse-têtes sont aussi du matériel très intéressant pour se repérer dans l’espace.
  • L’organisation du temps est stimulée lorsque vous offrez à votre groupe une certaine routine. Ainsi, il est plus simple de comprendre que la collation vient avant les jeux extérieurs, mais après l’accueil du matin. Plus tard, les enfants pourront pousser ces connaissances en comprenant un peu plus le temps à l’aide de la position des aiguilles sur l’horloge, qui elle est constituée de nombreux chiffres.

En cette Journée mondiale des mathématiques, sachez que vous n’avez pas à faire vivre aux enfants des activités compliquées et hors d’atteinte pour vous. Les maths font parties de notre vie au quotidien, beaucoup plus que l’on s’en rend compte. Il suffit d’en prendre conscience et de le nommer aux enfants.

Et surtout, surtout… il est essentiel de garder en mémoire que vous côtoyez chaque jour des futurs scientifiques, ingénieurs, menuisiers, cuisiniers… et que tout ce qu’ils apprendront, grâce au matériel mis à leur disposition et les activités que vous leur proposez, sera leurs premiers pas vers l’atteinte de leurs objectifs professionnels… dans le plaisir!

Bonne journée!

Mélanie Coulombe
Cible Petite Enfance

https://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/publication/Documents/programme_educatif.pdf

Commentaires