Le rire et le développement des enfants… un duo choc en service de garde!

blogue-rires

Vous, chères éducatrices d’un groupe de tout-petits, vous qui portez un masque qui descend constamment et des lunettes qui embuent : avez-vous ri aujourd’hui ? Non pas juste sourire là… mais bien rire! Rire à gorge déployée. Rire jusqu’à ce que les larmes vous montent aux yeux. Rire jusqu’à ressentir un malaise dans les joues.

Rire, c’est quelque chose qu’on oublie de faire la plupart du temps. Rire, c’est quelque chose qu’on oublie de transmettre comme apprentissage la plupart du temps. Pourtant, cette action est covid-proof, gratuite, accessible à tous, facile à exécuter et heureusement « contaminable ».

Rire est quelque chose de plus important que ce que l’on croit :

  • Il représente un antidouleur et un antidépresseur naturel en sécrétant de l’endorphine qui agit sur le corps un peu comme de la morphine.
  • Il est un allié contre le stress en assurant une bonne oxygénation du sang, en favorisant la circulation sanguine en plus de représenter un puissant relaxant musculaire.
  • Il réduit l’anxiété, les états dépressifs ainsi que les insomnies.
  • Il renforce le système immunitaire en augmentant le taux d’anticorps.
  • Il favorise la digestion.

Rien de moins! Pas besoin de passer une commande sur les internets de ce monde, le rire est là, accessible à tous, il n’attend qu’à être utilisé par le plus de gens possibles. Surprenant n’est-ce pas? Alors pourquoi ne pas en faire profiter les enfants, ceux pour qui nous souhaitons le meilleur, surtout si cela concerne leur développement?

Voici quelques idées qui pourraient vous aider à profiter des avantages du rire dans votre vie de professionnelles à la petite enfance :

  • Les enfants se chamaillent et se montrent plus agités qu’habituellement? Ça ne vous fait pas rire du tout mais soyez contre-instinctives ici! Encouragez-les à rire! Offrez-leur de se placer devant un miroir et de se forcer à rire. Savez-vous que le cerveau est un peu stupide et ne reconnait pas les vrais rires des faux? Alors arnaquez-le! Partez tous ensemble d’un faux rire et il se terminera assurément en fou-rire général! Et là, sans vous en rendre compte, vous stimulez le domaine affectif en expérimentant des émotions. Le cerveau créera des endorphines qui aideront les enfants – et vous de surcroit – à se détendre et à se sentir davantage positifs.
  • Les enfants refusent de demeurer calmement sur leur matelas durant leur petit 30 minutes de repos? Offrez-leur un moment, juste avant la détente, pour bouger et rire. Au diable de quoi vous aurez l’air! Courez le plus vite possible, les bras en l’air et riez fort, très fort! Ils vous imiteront c’est certain! Vous stimulerez le domaine moteur et, en bonus, vous les aiderez à être plus relaxes quand viendra le temps de se reposer un peu.
  • Les bébés et les trottineurs se montrent à fleur de peau et pleurent beaucoup? Mettez de la musique, montrez-leur comment faire de grands gestes et vocalisez votre sourire : Ah Ah Ah! Oh Oh Oh! Vous vous écrierez et, sans le savoir, vous stimulerez le domaine langagier par ces bruits qu’on appelle onomatopées!

Vous aimez faire d’une pierre deux coups? C’est précisément ce qui se passe ici : vous favorisez le développement des enfants en les mettant dans un contexte émotif et corporel favorable, mais en plus, vous vous faites du bien. Combien de fois vous ai-je dit de prendre soin de vous puisque c’est justement vous, dans votre ensemble, qui êtes l’outil de stimulation des enfants le plus puissant?

Alors mettez de côté un peu les préparations d’activités fastidieuses et prenantes : riez! Puis laissez votre corps et celui des enfants faire le reste du boulot. Il saura quoi faire pour bien disposer tout ce petit monde à son développement optimal.

Mélanie Coulombe
Cible Petite Enfance

Lecture intéressante :

Commentaires